Elles continuent à s’engager après leur volontariat : Lily, Oumy et Chloé ont créé leur association.

Posted by: Naomi Category: Non classé 0 Post Date: 2020-05-20

Elles continuent à s’engager après leur volontariat : Lily, Oumy et Chloé ont créé leur association.

Leur témoignage :

Notre association « les Loustics sous le Baobab est née de la rencontre de 3 volontaires Lily, Oumy et Chloé parties avec le SVI au Sénégal. Nous sommes venues épauler l’association L’Enfant D’abord située dans le village de Niague Peuhl au Sénégal durant l’été 2019 en tant que volontaires. Cette association a créé en 2018 un jardin d’enfant (une école maternelle). Sans ce travail effectué par l’association les enfants n’auraient accès à l’école qu’a partir de 7 ans, de plus l’école est en français, une langue qui n’est pas la leur.
Nous ne pouvions rentrer en France sans les aider et c’est ainsi que l’association est née un soir sur une natte.
Nous avons pour objectif d’aider à la scolarisation, à l’épanouissement et à la santé des enfants du village.


Nous aidons « Enfant D’abord » de différentes façons :
– Les enfants peuvent aller à l’école grâce à un système de parrainages et nous recherchons des parrains pour les enfants (salaires des enseignants, fournitures scolaires, goûters distribués à l’école pour contrer la malnutrition).
– Une caisse de solidarité a été créée afin d’aider la population en temps venue d’un point de vue alimentaire ou médicale. Cette caisse est d’autant plus utile en ces temps compliqués où la population ne peut plus travailler et ne peut donc plus se nourrir. Voici le lien : https://www.helloasso.com/associations/les-loustics-sous-le-baobab/collectes/caisse-de-solidarite
Caisse de solidarité
APPEL AUX DONS :L’association L’Enfant D’abord soutient la population de Niague Pelh au Sénégal par différentes actions : scolarité, aide alimentaire et suivi sanitaire en particulier. La pandémie fragilise beaucoup de familles qui ne peuvent plus travailler, donc se nourrir et se soigner…
helloasso.com

– le financement d’une machine à coudre afin d’offrir un travail à une jeune femme et permettre la fabrication de masques
– la construction d’une salle d’animation au sein du village pouvant servir de bibliothèque, de ludothèque, de salle d’art plastiques mais aussi de salle d’étude. Nous avons pour cela organisé diverses ventes mais nous avons aussi gagné un premier prix permettant la construction. Malheureusement cette dernière est stoppée suite à l’épidémie qui sévit aussi au Sénégal.

Nous sommes en étroite liaison avec Cathy, une française installée dans le village et gérant l’association locale. Tous nos dons sont directement reversés à « Enfant D’abord » et utilisés en temps réel.


Si vous avez des questions au sujet de l’association, si vous souhaitez nous aider, parrainer un enfant, ou en savoir plus n’hésitez pas !

Notre devise :
« Les loustics sont fantastiques, ils n’ont pas peur des moustiques. »

Partager cet article